Pourquoi pas un atelier ?

Vous êtes un(e) photographe amateur ou professionnel, et vous avez l’impression de stagner, de manquer d’inspiration ?  Vous avez envie de découvrir de nouvelles facettes de cet art ?   Nous passons tous, inévitablement par des périodes où nous nous remettons en question en matière de pratique photographique.  C’est normal et c’est sain.  Ce qui ne l’est pas, c’est de rester dans son coin, de se laisser sombrer dans la déprime et d’abandonner la photo pour se mettre au « scrapbooking » ou au macramé !

 

Les avantages d’un atelier (« workshop »)

Un excellent moyen de progresser est de participer à un atelier (« workshop »).  En premier lieu, c’est une très bonne occasion de rencontrer d’autres photographes de différents niveaux et d’apprendre de leurs expériences.   En effet, un atelier est un lieu d’échange et de pratique, contrairement à un cours formel donné en classe.  Il est donc possible de partager en groupe, poser des questions et obtenir des réponses, commenter et critiquer les notions qui sont abordées.  C’est une bonne occasion de briser l’isolement et pallier au manque de références.

Bien sûr l’atelier, pour être profitable, est une activité « dirigée ».  Cela veut dire qu’il y a un programme que l’on suit, avec une partie théorique, une partie pratique, des échanges et aussi une communication de la part de l’animateur qui transmet son expérience, voire son style.

De plus un atelier comporte une partie pratique.  Dans mon domaine favori (la photo de portrait, de boudoir ou de nu artistique) il est difficile de se pratiquer sans avoir de modèle, sans savoir comment les recruter, les diriger, les mettre à l’aise, etc.  Ces activités sont donc une occasion unique de répondre aux questions que chacun se pose en tentant d’aborder un nouveau domaine.

Enfin, les ateliers vous permettent de faire des photos en étant accompagné et guidé par un « coach » , et de repartir avec quelques belles images.  Ce n’est cependant pas l’intérêt premier de l’atelier et il ne faut pas penser que vous aurez accès exclusif à un(e) modèle pendant une heure ou deux pour vous monter un portfolio !  D’autre participants sont là et chacun doit avoir l’occasion de mettre en pratique les notions abordées durant la journée.

 

 

Il y a atelier et atelier…

Malheureusement, le terme « atelier » est utilisé un peu à toutes les sauces et il faut bien vérifier, avant de s’inscrire, si l’activité proposée peut répondre à nos attentes.

  • Plusieurs présentent comme atelier des réunions de photographes qui sont plutôt des rencontres sociales.   Dix ou douze photographes qui mitraillent en même temps un modèle, c’est peut-être amusant mais ce n’est pas très instructif (en particulier au niveau de la direction de modèles) et vous risquez de repartir sans avoir atteint vos objectifs et en regrettant d’avoir payé un peu cher pour le plaisir d’une rencontre.
  • Le terme « atelier » est parfois utilisé pour des petits groupes de photographes qui se forment pour improviser une séance avec un(e) modèle dans un endroit original.   Il n’y a donc pas de frais, pas d’enseignement véritable, pas de coaching, pas de programme…   Cependant ça peut être intéressant en terme de partage des connaissances.
  • Lorsqu’il y a présence de modèles, il est important de vérifier quelques points : le modèle est-il majeur ?  A-t-il signé un contrat ou un consentement qui vous permettra d’utiliser les photos que vous prendrez au cours de la journée ?  Ne risquez-vous pas d’avoir des problèmes légaux si vous utilisez les photos par la suite ?
  • L’endroit où se déroule l’atelier est-il approprié ?  S’il est plus agréable de faire la pratique dans un endroit original, il n’est pas nécessaire d’aller le faire à Miami ou à Barcelone, à moins que l’apprentissage nous importe peu et qu’on soit prêt à payer le gros prix pour un simple voyage organisé !
  • Avez-vous les connaissances de base pour que l’atelier soit profitable ?  Si vous ne maîtrisez pas les notions de base ni le maniement de votre appareil photo, vous risquez de passer à côté du sujet car l’animateur ne pourra pas retarder les autres participants pour vous aider (à moins qu’il ne s’agisse d’un atelier spécifiquement conçu pour les débutants).  Par contre il n’est pas nécessaire d’être un photographe aguerri; si vous connaissez les principes de base de la photo et possédez une petite expérience, vous profiterez grandement d’une journée d’atelier.
  • Enfin demandez-vous si il y a un véritable transfert de connaissances de la part de l’animateur.  A-t-il un portfolio intéressant ?  Communique-t-il vraiment des techniques valables et nouvelles pour vous ou garde-t-il ses petits secrets pour lui ?


Conclusion

Les ateliers que j’organise sont basés sur un plan de cours détaillé qui permet de couvrir un tour d’horizon sur 360° des notions requises.  Ceci couvre la philosophie qui entoure ce domaine particulier de la photographie, les aspects techniques, juridiques, l’approche par rapport au modèle, la lumière, les accessoires, l’environnement, etc.  Les participants y viennent aussi découvrir ce qui fait la particularité de mon travail et j’ai plaisir à partager cette passion avec eux.  Les groupes sont limités à 5 ou 7 personnes selon le type d’atelier et le nombre de modèles présents et l’accompagnement est individuel pour ceux qui sont moins à l’aise avec la direction de modèles.
Si vous désirez obtenir plus d’information sur mes ateliers ou avoir des références, n’hésitez pas à me contacter.  Vous pouvez également cliquer ici pour d’autres informations sur les ateliers qui sont au programme cette année et consulter la liste des activités à venir.  En espérant avoir le plaisir de vous compter parmi les participants d’une prochaine activité !

 

Votre adresse courriel ne sera jamais publiée ni partagée. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*

*

UA-34025360-1