Légendes urbaines…

… À propos des photographes.

L’arrivée sur le marché d’appareils numériques abordables a fait en sorte que beaucoup de gens se prétendent photographes, même s’ils n’ont aucune compétence en la matière.  Une conséquence de cette vulgarisation est que le client se voit offrir des prix ridiculement bas pour des photos portrait, des photos de mariage, etc.  Lorsqu’un photographe d’expérience offre ses services, il se voit souvent répliquer une phrase du genre : « mon neveu, qui a aussi un très bon Kodak, est capable de m’offrir le même service pour le tiers du prix ! ».

Bien sûr.  De même qu’on peut choisir de manger dans un bon restaurant ou préférer manger au « graisseux » du coin (et je me retiens de mentionner le nom de certains « fast-foods ») pour le tiers du prix…

Pour bien des gens, faire des photos est une partie de plaisir et le travail se limite à une séance photo d’une heure ou deux.  En réalité le travail commence bien avant la séance et se termine bien après : discussions avec le client, élaboration d’un scénario, recherche de sites, de décors ou d’accessoires, préparation du matériel, gestion du temps (sans parler des rendez-vous annulés par le client à la dernière minute), séance en elle-même,  pré-sélection des photos, traitement sur ordinateur et retouches, présentation au client, choix des photos, discussions, entente, création de CDs, d’albums, impression, livraison, facturation et perception… sans compter la formation continue, l’acquisition du matériel nécessaire, du studio et des accessoires, des logiciels, des cotisations aux associations professionnelles, etc…

Sans parler aussi du talent et des compétences techniques qui feront toute la différence entre un bon photographe et le « neveu qui a un Kodak »…

 

Votre adresse courriel ne sera jamais publiée ni partagée. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*

*

UA-34025360-1